Découvrez la première lettre !

10 septembre 2021

Bonjour amis Chanteurs !
Ma lettre musicale sur le thème de Marie …
Tant de textes et d'œuvres autour de la Vierge Marie !
J'ai choisi arbitrairement des pièces que j'écoute en ce moment. Je vous les envoie dans l'ordre chronologique …
Toutes les interprétations sont de mon ensemble préféré The Sixteen pour leur homogénéité, leur musicalité, leur pâte sonore …
Tout d'abord le Salve Regina grégorien.
Chanté ainsi, même si les puristes reprocheront le phrasé quelque peu moderne …
Un Ave Maria parmi des milliers !
L'un des plus beaux enregistrements des Sixteen sur Tomas Luis de Victoria
L'Ave Maria à 8 voix
Le jeu des deux chœurs en répons est très audible.
Le plaisir d'entendre des chanteurs chanter pleine voix est jouissif !
Un Ave Maris Stella
« Salut, étoile de la mer… »
Que l'on chante surtout pendant l'Avent.
Un superbe texte …
Une œuvre assez connue il me semble.
Je n'ai jamais fait chanter du Edward Grieg, compositeur norvégien romantique célèbre pour ses œuvres orchestrales comme la musique de scène composée pour l'œuvre Peer Gynt ou son célèbre concerto pour piano.
Ici une belle interprétation lente très romantique. Prouesse d’un chef qui parvient à donner l’impression d'une première écoute pour une œuvre pourtant rabâchée par de nombreux chœurs.
Benjamin Britten et son magnifique Hymn to the Virgin.
Double choeur et final majestueux avec variation sur le thème répété un certain nombre de fois …
The Sixteen ose les nuances extrêmes.
Sir John Tavener, l'Hymn for the dormition of the Mother of God.
Dormition ou assomption, là est la question ?  L'église orthodoxe insiste sur la douceur de la mort de Marie grâce à sa confiance en Dieu. Elle s'endort sereinement …dormition. Mais le sujet est beaucoup plus complexe et historique sur l'idée de l'immaculée conception, de la place de Marie dans l'église, vaste sujet à débattre.
Néanmoins la pièce de Tavener est superbe rejoignant les origines du chant liturgique avec des intonations quelque peu grégoriennes puis une combinaison de voix à l'octave regroupées par deux pupitres et un jeu parallèle des voix. Des procédés que l'on retrouve dans la pièce the Lamb que nous avions chanté en fin de messe de Pâques 2018, messe en hommage aux pompiers ayant sauvé Notre-Dame …
The sixteen …que dire….
Et on finit par la pièce que je préfère et que je me risque à vous envoyer.
Beaucoup de procédés et utilisations que l'on n’utilise que très peu à Saint-Eustache.
Ce n'est pas de la musique contemporaine inaudible et les procédés ne sont pas révolutionnaires, loin de là …
Vous pourrez retrouver là aussi le lien avec le grégorien, le chant en parallèle, les accords pleins avec doublure multiple par des divisions dans chaque pupitre mais aussi profusion de bouches fermées, d'ornements style orientaux, de jeux d'échos.
Cette pièce s'ouvre et se referme comme un éventail en densité mais aussi  sur toute l'histoire de la musique sacrée du 9eme au 21eme siècle …
A écouter au casque sinon vous perdrez beaucoup d'information.
Peut être serez vous perdu lors des passages atonals. Cela ne dure pas !
Les séquences voix d'hommes sont très surprenantes de force et le contraste avec la séquence voix de femmes en est d'autant plus grand …
Tout l'art de The Sixteen est mis à contribution …
O Virgo Prudentissima de James MacMillan ( et oui je suis très fan)
Pour onze voix et composée pour The Sixteen)

Aucun événement n'a été trouvé

dim

11

Déc

Le 11 décembre 2022 à 15h30

Chants de Noël traditionnels

Eglise Saint-Eustache |  

Tout afficher